Le vélo autrement

Bientôt 2017

 

Ce n’est plus un secret depuis longtemps : mon plus gros problème en course, c’est mon vélo actuel (Ferrini R3 - 26"- fabrication bulgare- poids : plus de 15 kg). thferriniBien que très solide et parfait sur bien des plans, il reste d’un poids excessif pour mes faibles muscles, sans parler de sa composition de bas de gamme. Son prix à neuf est d'environ 350€ mais je l'ai acheté d'occasion, à la moitié de ce prix ! Bien sûr, je pourrais continuer avec lui, me promener tranquillement sur les parcours, mais ce n'est pas cela qui m'intéresse : je veux vraiment concourir, me battre, tant que je peux encore le faire. Alors...

Depuis des semaines, je m’intéresse donc à un remplaçant. J’ai étudié toutes les grandes marques sous l’angle du poids, qui varie, en général, entre 10 et 12 kg. Mais le déclic s’est produit à Comana, le 6 aout, grâce à mon ami Bogdan que j’avais pris en charge depuis Bucarest. A cette époque, je cherchais un partenaire pour la course « 4 pédales » du 27 aout. Et j’espérais, secrètement, qu’il voudrait peut-être faire équipe avec moi, malgré notre différence de niveau. Mais il tempéra d’emblée mon enthousiasme : il aurait bien voulu mais ne pouvait pas le faire parce qu’il s’était déjà engagé avec quelqu’un. C’est après la course qu’il me présenta ce « quelqu’un » : Alex Ciocan, une ancienne vedette du cyclisme en Roumanie mais qui pratique également le MTB. Grâce à tous ses contacts dans le monde du vélo, il a créé une société avec une école de vélo et est aussi devenu représentant pour une marque peu connue (et même inconnue pour moi) : Rose Bike. Bogdan allait courir dans une équipe « Rose Bike » et j’ai compris qu’il serait payé pour cela, ou en tous cas, qu'il obtiendrait certains avantages . Il n’aurait vraiment pas pu courir avec moi !

Et cela m’a fait réfléchir : « Qu’est donc exactement cette marque ‘Rose Bike’ ? » J’ai cherché sur internet et j’ai trouvé : ce n’est pas banal. (https://www.rosebikes.fr/produits/cycles/vtt/cross-country/ ) Rose Bike ne possède aucun magasin dans aucun pays, excepté en Allemagne, à Bocholt, où les vélos sont fabriqués sur mesure. Le client remplit un formulaire « on line » avec ses mensurations et les options du vélo et, lorsqu’il est fabriqué, on lui envoie le colis par courrier, n’importe où en Europe, avec un mode d'emploi pour le montage.

Le plus : les deux modèles qui m’intéresseraient pèsent 9,1 et 9,2 kg : le top dans ce domaine. Il s’agit du PSYCHO PATH 3 et du PSYCHO PATH 3 Di2 (oui, je sais : c’est assez agressif comme nom)thpsychopath

Le moins : on ne peut ni voir de près ni tester une des machines, à moins de se rendre à Bocholt !

Je voulais en savoir un peu plus et j’ai demandé à Bogdan de me mettre en rapport avec cet Alex. Celui-ci accepta de me rendre visite à Cornu, au cours d’un entrainement avec ses élèves. Mais malheureusement, ils sont venus équipés de vélos de courses, pas le moindre MTB à admirer… Mais il y avait une solution : Alex me proposa de rencontrer une de ses amies qui possède un PSYCHO PATH 2 (un modèle plus ancien mais très similaire). Elle participait à la course de Câmpina. Vous savez maintenant pourquoi j’avais rendez-vous avec Simona, l’amie d’Alex. J’ai donc pu voir et tester ce fameux « PSYCHO PATH » et c’est un véritable bijou de machine. Je peux le soulever très facilement. Je suis impressionné et aussi convaincu : c’est bien lui qu’il me faut.

Plus tard, j’ai décidé de parler avec un technicien de Bocholt. Il y avait un numéro de téléphone sur le site mais je me demandais si on pourrait se parler en français car mon allemand est très mauvais !

Ceci est déjà une indication sur le sérieux de cette firme : il y a des traducteurs dans plusieurs langues et je n’ai eu aucun problème pour parler avec mes 2 interlocuteurs. J’ai donc pu déterminer le modèle exact qui me conviendrait : le PSYCHO PATH 3 Di2, 27,5" . Ce sera donc mon vélo en 2017 ! Il est équipé d’un dérailleur électronique, un tout nouveau système monté par SHIMANO. Une sorte de « boite automatique » comme sur les voitures, beaucoup plus précis et rapide qu’un dérailleur conventionnel. Les roues sont un peu plus grandes (27,5") que le Ferrini (26") mais cela n'est pas très important. 

Naturellement, il y a un HIC : le prix, qui frise les 5000 € ! Il ne faut pas s’étonner de ce prix qui peut paraître excessif mais si on compare avec les vélos « haut de gamme » des grandes marques, on se rendra compte que ça ne l’est pas du tout. SPECIALIZED vend un de ses modèles à 8999 € ! Ça, c’est excessif, mais la plupart des bons modèles se situent entre 4000 et 8000 €.

Je vais donc m'atteler à faire quelques économies jusque 2017, puis je passerai ma commande. J'espère recevoir le vélo avant le début des compétitions, c'est-à-dire mi-mars. Bien entendu, tout cela sera exposé ici au fur et à mesure des opérations et avec des photos à l'appui.

A très bientôt pour la suite de l'aventure MTB en Roumanie.

Retour au menu principal